17

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par kvaragnac

C’est le nombre de pays actuellement sous souveraineté britannique.

Jo-B @ Pixabay

A l’heure où les Anglais fêtent le mariage du prince Harry, sixième héritier de la couronne, tous les regards médiatiques se tournent à nouveau vers la monarchie britannique. Même si la plupart des Anglais se déclarent peu voire pas du tout intéressés par cet évènement, ils n’en soutiennent pas moins la reine et leur monarchie selon un sondage IPSOS de 2016.

Cette même année et à l’autre bout du monde, le premier ministre australien soulevait la question du changement de régime politique et de l’instauration d’une république malgré la grande popularité de la reine Elisabeth II.

Il faut savoir en effet que la reine Elisabeth II ne règne pas seulement sur le Royaume Uni. Elle est aussi reine de seize États du Commonwealth.

Ces seize pays indépendants sont d’anciennes colonies britanniques et représentent « 135 millions de sujets et 12,5 % des terres de la planète ».

Ainsi, l’actuel royaume britannique s’étend-il de la Nouvelle Zélande au Canada en passant par l’Australie, la Papouasie Nouvelle Guinée, la Jamaïque, la Barbade, les Bahamas, la Grenade, les îles Salomon, les Tuvalu, Sainte-Lucie, Saint Vincent-et-les-Grenadines, le Belize, Antigua-et-Barbuda, Saint Christophe-et-Niévès.

Bien que cheffe d’Etat et monarque constitutionnel, la reine Elisabeth II ne gouverne pas pour autant ces pays qui sont des démocraties parlementaires, à l’instar du Royaume Uni. La reine nomme un gouverneur général pour la représenter et celui-ci nomme à son tour un premier ministre élu démocratiquement pour remplir la fonction de chef du gouvernement.

En Europe, dix autres Etats ont un régime monarchique de type constitutionnel : la Belgique, le Danemark, l’Espagne, le Liechtenstein, le Luxembourg, Monaco, la Norvège, le Pays-Bas, la Suède et la co-principauté d’Andorre qui est une monarchie constitutionnelle non héréditaire c’est-à-dire soumise au vote électif de ses souverains.

Dans le monde, on dénombre une vingtaine de monarchies constitutionnelles ou semi-constitutionnelles, celles-ci laissant aux monarques un certain pouvoir politique.

Reste la monarchie absolue qui, comme son nom l’indique, concentre le pouvoir dans les mains d’une seule personne. C’est le cas au Moyen Orient (Arabie Saoudite, Oman, Quatar), en Asie (Brunei), en Afrique (Swaziland) et en Europe où le régime du Vatican repose sur une théocratie élective.

Pour aller plus loin :

Elisabeth II :

Les monarchies et les régimes politiques :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *