1 043 millions

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Karine

En décembre dernier, Eurostat (Office de statistiques de l’Union européenne) annonçait que 1 043 millions de passagers avaient voyagé par avion en Union européenne en 2017, soit 71 millions de plus qu’en 2016.

The Pixelman © Pixabay
The Pixelman © Pixabay

A l’échelle mondiale, les voyageurs aériens civils dépassaient les 4 milliards en 2017, autrement dit chaque seconde 127 passagers prennent l’avion dans un des aéroports de la planète.

L’avion représente le mode de transport le plus utilisé par les touristes (57%), après les transports routiers (37%), les transports par eau (4%) et les transports ferroviaires (2%). (Source : OMT- Faits saillants du tourisme. Edition 2018).

Devant ces chiffres, on ne peut s’empêcher de penser à la préservation de l’environnement. L’enjeu est de taille puisque « D’ici à la fin du siècle, le nombre de trajets touristiques va être multiplié par 4, alerte Paul Peeters [chercheur spécialisé en transport touristique durable à l’université de Breda, Pays-Bas]. Il est urgent de développer des moyens de transport plus respectueux de l’environnement. » Certains industriels planchent sur un moteur d’avion hydrique ou électrique, d’autres travaillent au développement d’un carburant plus propre.

La Norvège fait figure d’exemple. Après un vol d’essai l’an dernier, elle prévoit une électrification de tous ses vols intérieurs d’ici 2040.

 « Est-ce qu’un aller-retour en avion à Bali émet autant de CO2 qu’une année de vie en France ? » En répondant à cette question, Olivier Monod, journaliste à Libération, souligne que c’est moins la précision des chiffres qui compte que notre responsabilité à tous de réfléchir à nos modes de consommation.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *