Sélection hivernale (3/4)

Episode 3 - Théâtre, poésie, essais

- Modifié le 21/12/2017 par Myriam B.

Le département Langues et Littératures vous propose la troisième partie de sa sélection de lectures hivernales, consacrée au théâtre, à la poésie et aux essais littéraires.

Sélection hivernale
Sélection hivernale

Théâtre & Poésie

Crève l’oseille !, Stéphane Jaubertie

Réécriture moderne de Guignol, Crève l’oseille ! de Stéphane Jaubertie reprend les mythiques personnages créés par Laurent Mourguet. Si l’époque a changé, Guignol et Gnafron, les deux principaux protagonistes, sont eux toujours prêts à en découdre avec les autorités. Le tout avec une verve et une langue que n’aurait pas reniée leur créateur.

 

Cul et chemise, suivi de Reines de pique, Jean-Marie Piemme

Un recueil de deux pièces où deux duos s’affrontent, entre humour, sarcasmes et désespoir, autour du thème du théâtre.
Dans la première, Cul et chemise, voici Louis et Victor, deux acteurs, deux frères qui cohabitent tant bien que mal ensemble. A travers leurs dialogues et leurs disputes se dessine une réflexion sur le théâtre d’aujourd’hui et deux visions du métier de comédien, entre partisans des nouvelles formes théâtrales et tenants de l’art classique. Jusqu’au moment où apparaît la même révolte.
Dans Reines de pique, Elisabeth, actrice vieillissante qui se verrait bien faire son come-back en roi Lear, entraîne Marie, sa domestique, dans une équipée jusqu’à Douvres et ses falaises parce que « Douvres, c’est Shakespeare, Douvres, c’est shakespearien. ». Pour ces deux femmes qui ont passé la majeure partie de leur vie ensemble, ce voyage va sonner comme l’heure du bilan.

 

Le piano ardent, Ronny Someck

Ronny Someck, avec ce recueil paru aux éditions Bruno Doucey, nous propose une poésie vivante, emprunte de beaucoup d’humour et marquée par la modernité et ses déroutantes contradictions.
En soixante courts poèmes, l’auteur d’origine irakienne parvient à nous décrire le monde à sa propre mesure, passant de Marcel Proust à Mohamed Ali, de l’époque coloniale à celle des guerres mondiales, du profane au sacré, de l’anecdote intime au souvenir collectif.
L’amour, la guerre, l’écologie, l’industrie, la poésie : tous les thèmes se confondent à travers ses poèmes, comme un gros melting-pot de culture populaire et autres préoccupations contemporaines.
Rien que les titres de ces derniers ont de quoi inspirer : tantôt très courts –comme Orient, Blé, ou Parce que– tantôt abracadabrantesques et farfelus – comme D.J. au refuge des femmes battues ou bien encore Blues de la fille kidnappée qui pensait que la poésie est un solo de trompette-, tous révèlent une part de l’existence humaine : soit un mélange indéchiffrable de simple, d’absurde et de complexe.
Ronny Someck se plaît à se définir comme un « cowboy de la poésie », une image qui pourrait bien lui coller à la peau, lui qui allie si bien les mots avec la vie, dans une prose aussi survoltée que révoltée.

 

Essais

Dictionnaire intime des femmes, Laure Adler

C’est encore l’auteure elle-même qui explique le mieux le pourquoi et comment de ce dictionnaire, où Colette croise Janis Joplin, Christine de Pisan – Monique Witting et Mère Teresa – Louise Bourgeois…
Ce livre est une invitation au voyage dans un étrange pays sans frontières, une terra incognita, un territoire où vit la moitié de l’humanité. On a dit que c’était un continent noir. Je pense, au contraire, qu’il est habité par la lumière et bruisse de toutes les voix qui, vivantes aujourd’hui ou venues du passé le plus lointain, ont construit notre histoire.
Ce livre est un dictionnaire, donc une manière d’ « entrer » à sa guise dans ce vagabondage où des femmes très célèbres cohabitent avec des anonymes. Il est « intime » aussi, à mon insu, une sorte d’autobiographie. Dire qui l’on admire est inévitablement une forme de confession.
« Mon seul désir est de faire connaître ou reconnaître ces femmes, tant elles sont pour moi des exemples qui nous donnent courage, énergie, espoir. » Laure Adler

 

Dictionnaire des animaux de la littérature française, Hôtes de la terre, Guy Lavorel, Claude Lachet et Corinne Füg-Pierreville

Avec le Dictionnaire des animaux de la littérature française, les éditions Honoré Champion nous offrent un ouvrage à la fois inattendu et intelligent consacré aux animaux terrestres. Ce dictionnaire s’intéresse à la façon dont ces derniers ont été représentés dans la littérature française depuis le Moyen-Âge jusqu’au XXe siècle, ainsi qu’à leur symbolique. Loin de se contenter d’une étude des animaux nobles, ce dictionnaire met un point d’orgue à accorder une place à l’ensemble des créatures du règne terrestre. Avec cet ouvrage, vous pourrez ainsi en apprendre plus sur la manière dont la littérature française a traité du dromadaire, de la belette ou même du caméléon pour n’en citer que quelques-uns.
Ouvrage à la fois savant et drôle, mêlant animaux réels et imaginaires, ce dictionnaire agréable à feuilleter, et illustré de très belles gravures naturalistes, ravira le curieux présent en chacun de nous.

 

Voyage en Utopies, Alberto Manguel

Richement illustré, commenté par Alberto Manguel, Voyage en Utopies explore cet étrange genre littéraire, fruit d’un éternel désir humain : rendre le monde meilleur. C’est Thomas More, humaniste anglais, qui est l’inventeur du terme « utopie » ; u-topos, qui signifie « en aucun lieu ».
Mais on trouve l’idée d’interpréter ou de transformer l’Histoire déjà chez Platon avec son Atlantide. Et depuis, l’utopie traverse l’histoire de la pensée occidentale pour devenir une des grandes expressions de l’esprit humain. Thomas More et son Utopia (1516), Rabelais et l’abbaye de Thélème (1534), Francis Bacon et La Nouvelle Atlantide (1627), Jonathan Swift et les Houyhnhnms Louis-Philippe Dalembert (1726)… Mais il y en a bien, bien d’autres : Cyrano de Bergerac, Margareth Cavendish, Anton Sepp, Ludvig Holberg, Charles Fourier, Robert Owen, Etienne Cabet, Jean-Baptiste Godin, Charlotte Perkins Gillman, Austin Tappan Wright et, pourquoi pas, John Lennon et Yoko Ono…

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *