logo-article

The Rider

Chloé Zhao

le rodéo sinon rien

Le Dakota du Sud, ses grandes plaines, ces chevaux, ses cow-boys…et ses rodéos.

Brady est une jeune star montante de la discipline, et par ailleurs un dresseur de chevaux hors pair.

Le rodéo, c’est sa religion. Comme pour tous les jeunes gars qui le pratique d’ailleurs. Hors rodéo, à quoi bon ? Seulement voilà, Brady se blesse très gravement au cerveau lors d’une compétition. Le rodéo, c’est terminé pour lui. Et peut-être même monter à cheval tout court d’ailleurs. Mais il faut se faire à l’idée, il faut renoncer, il fait lâcher prise, déjà, à son âge.

Voilà ce que raconte ce film, le cheminement du jeune homme pour donner un nouveau sens à sa vie, comprendre ce qui est important pour lui désormais. Comprendre ce que veut dire « être un homme » en fin de compte.

Chloé Zhao poursuit sa démarche débutée avec le très bon « Les chansons que mes frères m’ont apprises ». Dans cette oeuvre, elle filmait une réserve indienne, déjà dans le Dakota du Sud…sur le mode presque documentaire, puisque les acteurs jouent leur propre rôle et racontent leur propre histoire.

La réalisatrice filme ici ses acteurs et racontent son histoire simplement, avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse mais sans mièvrerie et sans mélodrame. La photographie du film est sublime (les paysages s’y prêtent), elle prend son temps et arrive même carrément à nous fasciner, nous spectateurs, notamment avec les scènes de dressage de chevaux.

Bref, si vous avez des envies d’ailleurs, de grands espaces, et d’une petite incursion dans un monde si loin du nôtre, courez prendre ce film à a bibliothèque.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *