logo-article

Terrain à mire…

Bégayer

Nanti d'un nom improbable et d'un titre qui ne l'est pas moins, Bégayer balance son OSNI lo-fi expérimental en plein Sahara.

Voici un disque risqué qui aurait pu être un bazar exotique et chichiteux, avec ses clong, ses dzing et ses wuiiit. Le fait est que ce premier album défie les lois de la description.
On pourrait parler d’un The Ex sahélien mâtiné de Cyril Cyril et qui aurait fumé Brigitte Fontaine, avec ses rythmes qui tournent jusqu’à la transe, ses incantations ou saillies de mots en français, arabe ou italien. On pourrait parler d’un gnawa-blues expérimental, abrasif , qui plonge dans la matérialité du son.

Il y a des assemblages rudimentaires, débris et étincelles raclées avec des percussions du monde (pandeiro, kayamb, batterie…), des cordes hybrides et variées, qui chantent ou crachent. Il y a des mélopées vrillées avec des trous dedans. A la fin, il y a des radios qui sifflent. C’est trad, free et noise, c’est pénible et fascinant.

Et pour les abonné.es BML, l’album est disponible en streaming illimité sur Divercities

En découvrir plus sur addictculture

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *