logo-article

Sonates pour violoncelle et basse continue

Giorgio Antoniotto

Ce disque est une première mondiale, et une vraie découverte du répertoire pour violoncelle, ramenée par le jeune ensemble Hemiolia.

A une époque où le violoncelle est cantonné au rôle d’accompagnement, Giorgio Antoniotto (1681-1766) est parmi les premiers, avec Vivaldi, à faire de l’instrument un soliste. En témoigne un recueil de 12 sonates, paru vers 1730, et dont l’ensemble Hemiolia interprète une convaincante sélection.

La rondeur et l’éclat, la douceur et le tranchant mordoré de l’instrument semblent joliment moquer le dédain puriste des tenants français de la viole de gambe, qui dénonçaient alors les « entreprises du violon et les prétentions du violoncelle « , inventions italiennes jugées criardes et vulgaires, au son dur et si peu aristocratique.
Pourtant, le nimbe austère et délicat de la viole de gambe sait ici dialoguer avec le violoncelle plus volubile, ou lui apporter le clair-obscur harmonique au sein du continuo, tout au long de ces pièces exquises, pleines de grâce et d’allant, de danse et de mélancolie, de chant et de murmures.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *