logo-article

SATURNIUM

Conte musical et photographique

SMITH & Hoang

Le Saturnium ? Élément chimique capable de "courber le temps". Les deux artistes Smith & Hoang l'ont rencontré (peut-être).

 

Extrait d’un corps céleste embrasé chut en Sibérie, découvert par Marie Curie (1867-1934), dissimulé par ses soins dans un puit de déchet radioactifs puis exhumé par Bogdan Joe Liu-Khury :  l’histoire du Saturnium est fabuleuse…

Et fabulée
…car le Saturnium sort tout droit de l’imagination du duo d’artistes SMITH (photographe) & Hoang (compositeur).

Dans un nuages de fausses notations scientifiques ou d’assertions du cosmologiste Jean-Philippe Uzan, le duo présente ici sa rencontre imaginaire avec un échantillon de Saturnium, élément chimique radioactif.
Que deviendraient les sons et les photographies exposés à son contact ? Comment raconter ses traces, son histoire ?

Projet magnétique, intelligent et hautement poétique,
les photographies spectrales de Dorothée Smith et les sons irradiés d’Antonin Tri Hoang ont quelque chose à voir avec l’invisible ou encore l’hantologie selon Jacques Derrida : « (…) une étrange voix, à la fois présente et non présente, singulière et multiple, porteuse de différence, aussi fantomatique que l’être humain (…) » (in Spectres de Marx). 

A voir aussi, dans la même constellation de sujets : David Fathi. 

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *