logo-article

Rey, l’histoire du Français qui voulait devenir roi de Patagonie

Niles Attalah

Une épopée folle entre rêve et réalité

En 1858, Antoine de Tounens, avocat périgourdin, monte une expédition pour le Chili. De ses motivations initiales, on ne sait rien. Après avoir passé quelques temps au Chili, il entre en contact avec des chefs mapuches. Cette tribu vit au sud du Chili, dans la région de l’Araucanie. Depuis plusieurs années, un conflit entre colons espagnols et mapuches y fait rage.

Dans ces conditions, Antoine de Tounens rencontre les mapuches. Son projet est de fonder un État pour le peuple mapuche et de résister à l’armée chilienne. En quelques jours, il convainc les mapuches de créer une constitution et se fait proclamer Orllie-Antoine Ier, roi d’Araucanie et de Patagonie.

Mais de tout cela, il n’en est pas question dans « Rey ». Ce film raconte l’arrestation et le procès de ce français considéré comme fou par l’état chilien. Le réalisateur, Niles Attalah, a fait des choix artistiques audacieux, avant-gardistes et déroutants. Acteurs portant des masques, reconstitution de fausses images d’archives, « Rey » n’est pas une reconstitution historique fidèle de cet épisode étonnant de l’histoire chilienne. C’est une rêverie dont la forme nous emporte dans l’histoire d’un personnage excentrique dont on aimerait en apprendre plus.

Depuis la mort d’Antoine Tounens, le royaume d’Araucanie et de Patagonie a continué de vivre en exil. Pour en savoir plus, vous pouvez naviguer sur le site du royaume.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *