logo-article

Modern kosmology

Jane Weaver

Déjà presque 25 ans de carrière pour Jane Weaver et un aboutissement avec son nouvel album solo, « Modern kosmology », qui impose sa personnalité et un univers unique.

Succédant au superbe « The silver globe », passé sous les radars de la critique à sa sortie en 2014 mais rattrapé par des amateurs éclairés à la sortie de sa version augmentée du plus expérimental « The amber light », Jane Weaver est pourtant loin d’être une débutante.

Remarquée pour la première fois au sein de Kill Laura, groupe mancunien repéré par le manager de New Order et co-créateur de l’Haçienda, le défunt Rob Gretton, Jane Weaver forme ensuite Misty Dixon hébergé par le label co-fondé par Badly Drawn Boy et Andy Votel, Twisted Nerve. Cette aventure finira après la disparition inexpliquée d’un de ses membres David Tyack (Dakota Oak) lors d’un séjour en Corse (son corps sera retrouvé 2 ans plus tard)

Jane Weaver entamera alors une carrière qui progressivement s’éloignera de la folktronica de Misty Dixon pour se rapprocher de plus en plus des rives d’une pop psychédélique après des exercices d’indie folk acoustique. Autrefois entourée de multiples collaborateurs (Andy Votel, Doves, Elbow, Voice of the Seven Woods,…), l’auteure-compositrice et interprète (elle joue de nombreux instruments) mancunienne arrive ainsi sur « Modern kosmology » à fusionner dans un univers sonore kaléidoscopique des éléments de libray music, de krautrock (le premier chanteur de Can, Malcolm Mooney fait d’ailleurs partie des invités), de space pop et d’acid folk. Comme sur son label Bird, division de Finders Keepers l’excellent label de rééditions de son compagnon Andy Votel, Jane Weaver met en avant et participe de cette lignée de femmes musiciennes à forte personnalité : Brigitte Fontaine, Kate Bush, Laetitia Sadier de Stereolab, Hope Sandoval de Mazzy Star, Trish Keenan de Broadcast, Cate Le Bon,…

« Modern kosmology » met ainsi à l’honneur sa voix envoûtante sur des titres aux mélodies redoutables agrémentées de synthés analogiques, d’arrangement électroniques et cosmiques, de rythmes motorik et de basses rebondies.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *