logo-article

L’Ukraine depuis le procès Schwartzbard-Petlioura (1927)

Monique Slodzian

Le "roman national" ukrainien

Le 25 mai 1926, à Paris, un Juif russe naturalisé français, Samuel Schwartzbard, assassine Simon Petlioura, homme politique ukrainien qu’il juge responsable du massacre de milliers de Juifs lors de pogromes organisés par l’armée indépendantiste ukrainienne. Une forte mobilisation de personnalités de gauche comme de droite permet à l’avocat d’obtenir son acquittement. En plus d’éclairer le climat social de la société française de l’époque, l’auteur montre que l’Ukraine actuelle se construit dans le déni. Dès l’indépendance (1991) l’Ukraine a voulu rayé le passé communiste et se construire une nouvelle identité qui glorifie des hommes comme Petlioura, les collaborateurs des nazis pendant la 2e GM, etc. Les Ukrainiens ne sont pas les seuls adeptes du « récit national » mais ils le font en grand et au grand jour, défendu par l’Union européenne qui ne semble pas comprendre les dessous du processus et n’y voit qu’une aspiration à la liberté. Ce procès est une clé pour la compréhension de l’histoire de ce pays.

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *