logo-article

L’expérience

Bataille, Christophe

« Il y avait ce cri, mécanique, sans être, un cri à nous rendre fous. Pour ce cri, j’aurais renoncé à la France. »

« Dostoïevski a tort. C’est la pureté qui sauvera le monde. »

 

Dans les années 1960, un homme trébuche lors du défilé du 14 juillet.

De ce fait fictif dû à une narration fictive où nait le récit, l’homme va devenir cobaye militaire.

Et là, malheureusement le récit devient réel car les cobayes ont vraiment existé dans l’histoire de France.

 

L’expérience est un roman court traitant d’un essai nucléaire dans le désert Saharien.

 

« On dit que la mission a existé, que des cobayes humains ont été jetés dans la cage de feu, dans la belle geôle du Sahara. On dit aussi que cette geôle, nous l’avons perdue très vite. Nous, la France. Fallait-il se dépêcher de salir ce pays que nous devions rendre à ses habitants? »

 

L’homme vieillit et son corps le lâche peu à peu depuis toujours, depuis cet instant où il n’est plus.

 

« Moi, je n’ai plus peur. Je suis après. Je ne suis plus là. »

 

L’expérience est un roman direct, poétique, politique, humanitaire. Mais ce n’est pas une fable.

 

A lire le roman Le polygame solitaire de Brady Udall sur les essais Américains.

 

« On n’a menti. On nous a menti. On a été poussés, bien sûr. Forcés. On a menti aux ouvriers, aussi. A ces pauvres habitants du désert. Certains se sont installés non loin, des années plus tard.
Eux n’ont pas vu l’éclair mais la maladie. Les tôles de certains blockhaus ont été utilisées, volées, vendues dit-on, mais par qui, et où, et pourquoi à ces Touaregs qui en ont fait des toits? Drôles de maisons de mortier et d’aluminium. Mais rien ne passe: la bombe a frappé, elle frappe. »

 

Résultat de recherche d'images pour "essais nucleaire "

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *