logo-article

Le monde d’hier, souvenirs d’un européen

Jérôme Kircher et Patrick Pineau

Ce spectacle, programmé au TNP en octobre dernier, est une adaptation par Laurent Seksik du livre-testament de Stefan Sweig, "Le monde d'hier, souvenirs d'un européen". Il est mis en scène par Patrick Pineau et Jérôme Kircher. C'est un témoignage inattendu de l'histoire européenne du 20ème siècle, de l'avant-première guerre mondiale au commencement de la seconde.

Jérôme Kircher, seul en scène, raconte. A partir de ses souvenirs de la Vienne de la fin du 19ème siècle, il raconte les évènements décisifs de l’histoire européenne du 20ème siècle.

Le plateau est immense, froid, nu. Seules des chaises sont là rassemblées à cour et à jardin, vides. Certaines sont renversées. L’homme semble seul au monde, dans cette demi-pénombre. Il prend son temps.
Il parle, se lève, s’assoit, redresse une chaise, tient un livre entre ses mains, déplace une autre chaise, se tait, reprend le cours du récit. Il est tout petit dans l’immensité du plateau. Et pourtant notre attention est suspendue à cette parole qui se déroule, aux phrases qui se forment et prennent voix.

Cet homme, c’est l’écrivain Stephen Zweig. Autrichien, écrivain et humaniste brillant de la belle époque, il relate sa vie, mainte fois bouleversée. Exilé, puis traqué avec l’arrivée des nazis au pouvoir, il se réfugie en Argentine au moment de l’écriture de ce récit. Il se suicide avec sa femme, peu de temps après l’envoi de ce dernier à l’éditeur, en 1941.

Ce bouleversant livre-testament, nous ramène à notre humanité la plus tangible, nous fait toucher du doigt la fragilité de nos existences. D’une portée universelle, il est d’une grande actualité aujourd’hui.

Légende de la photographie : JK 1 – Crédit – Richard Schroeder

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *