logo-article

L’Afrique des routes : histoire de la circulation des hommes, des richesses et des idées à travers le continent africain

Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Le musée du Quai Branly nous emmène sur les routes d’Afrique par où ont transité les hommes, les marchandises et les idées. Ce voyage, jalonné de riches illustrations d’objets et de cartes, tord les idées reçues et montre que l’Afrique est bien entrée dans l’Histoire.

Depuis des millénaires, les peuples africains ont tracé des routes terrestres, fluviales et maritimes pour échanger à l’intérieur et hors du continent. Loin d’être isolée, l’Afrique a fourni or, ivoire, sel, plantes, outils, masques, animaux, esclaves et guerriers à l’Europe, l’Asie et aux Amériques.

Le livre foisonne d’exemples de rencontres commerciales et d’influences culturelles réciproques : le Nil a relié la civilisation égyptienne à celle de Méroé en Nubie. La cité de Grand Zimbabwe, une des capitales mondiales de l’or au XIVe siècle, a exporté jusqu’en Inde et en Chine. Ces deux contrées ont à leur tour envoyé porcelaines, soie et cotons imprimés en Afrique. Les caravanes ont maintes et maintes fois sillonné le Sahara. L’islam a suivi les mêmes chemins que les marchands arabes. Les perles de verres de Venise ou de Bohème étaient troquées contre de l’ivoire, de l’or, des esclaves. Les Européens, qui ne s’étaient pas aventurés à l’intérieur des terres avant les grandes explorations du XIXe siècle, ont emprunté leurs propres routes …

L’Afrique se révèle ici sous un aspect méconnu : un territoire aux visages multiples avec des sociétés reliées au reste du monde et suffisamment structurées pour créer et entretenir des routes pendant de longues périodes et dans des environnements naturels parfois difficiles.

Ce livre sur les routes africaines fait écho au « Rhinocéros d’or » de François Fauvelle-Aymar (Alma éditeur, 2012).

L’Afrique des routes, exposition au Musée du Quai Branly Jacques Chirac

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *