logo-article

La proie : oh, freedom

Philippe Arnaud

Un thriller psychologique très prenant sur une jeune camerounaise emmenée en France. Peu à peu, elle perd ses droits, est déscolarisée et devient une esclave. Ce roman se passe aujourd'hui, 171 ans après l'abolition de l'esclavage.

Anthéa est une très jeune camerounaise. Avec sa cousine Diane elles aident leurs mères à la maison, au marché, elles rêvent de plus de liberté mais sont joyeuses et rieuses. La vie est dure économiquement alors quand un couple de blancs proposent de d’emmener la très belle Anthéa en France, sa famille accepte contre son gré. Docile elle fait ce qu’on lui demande. En France aussi elle obéira, aux ordres masqués qui deviennent de plus en plus pressant, car ce n’est pas pour l’aider qu’ils l’ont fait venir chez eux mais bien pour en faire leur domestique.

La force de ce roman tient dans ce resserrement de l’étau qui est insoutenable. Comment aujourd’hui encore 171 ans après l’abolition de l’esclavage cette situation est-elle possible ? Philippe Arnaud prend ce sujet à bras le corps avec une écriture très intime et forte faite par le choix d’une narration d’un point de vue interne.

La première partie au Cameroun est très douce mais la noirceur gangrène le roman. Elle est arrachée à sa culture, à ses proches, à son pays qu’elle aime tant et qu’elle aime conter, dessiner. Ce qui reste beau ce sont les mots d’Anthéa, elle incarne la noblesse d’âme. C’est aussi un récit qui décrit l’emprise d’un homme sur sa famille, sur ses enfants et sur elle. Véritable prédateur il coupe les élans de vie de tous ceux qui l’entourent. La domination psychologique, la colonisation contemporaine, le racisme, les violences faites aux femmes, la migration forcée mais aussi au final la solidarité et l’amour sont autant de thèmes fort de ce roman qui touchera aussi bien les adultes que les adolescents.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *