logo-article

La nuit des enfants qui dansent

Franck Pavloff

Voltige migratoire

Zâl évolue sur une slackline, funambule au jour le jour. Les Mandarins et les Inséparables sont sa famille volatile ; ils l’accompagnent dans ses acrobaties de ville en ville, agrémentant ses prouesses d’une aura féérique. Le vieil Andras, encagé dans l’histoire douloureuse de la Hongrie, aime déclamer les vers de ses poètes fétiches.  Il va à la rencontre de Zâl pour remonter avec lui un fil d’Ariane ancien, lourd de silences. Téa débarque de nulle part, au milieu de ces hommes qui surplombent le vide et le passé.

Les liens ténus, fragiles, délicats entre les personnages demandent de la lenteur pour déployer ce roman qui a en son cœur des souffles de liberté.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *