logo-article

La maison des Turner

Angela FLOURNOY

Un premier roman qui renouvelle le genre du « grand roman américain », à découvrir.

Depuis cinquante ans la famille Turner habite Yarrow Street, une rue assez paisible d’un quartier pauvre de Detroit. Treize enfants et de nombreux petits-enfants sont nés dans leur maison, mais la déchéance de la ville et la mort du père ont morcelé la famille.

Quand Viola, la mère, tombe malade, les enfants Turner se retrouvent pour décider du sort de la maison qui n’a désormais aucune valeur, la crise économique étant passée par là.
Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou bien la vendre et aller de l’avant ? Face à ce choix, les enfants Turner tentent la réconciliation, les retrouvailles, mais les secrets et la mythologie familiale immobilisent les uns, accompagnent les autres autour du lit de la matriarche qui détient certaines clefs.

Ce roman traite de tous les thèmes habituels : la famille, les maisons, l’argent, mais aussi les fantômes et le deuil. Malgré quelques maladresses d’écriture, c’est un texte attachant et prometteur d’un bel avenir d’écrivain.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *