logo-article

La femme d’argile

Vanoli, Vincent

Un jour, au ruisseau, alors que je dînais d'une perdrix, tout bascula.

Lire regarder voyager s’imprégner s’absorber admirer le travail graphique de Vincent Vanoli, tel est le premier réflexe lorsqu’on ouvre une bande dessinée de cet auteur.

 

 

Que les traits sont étranges, entre courbes, lignes droites, effacement.

Les couleurs sont grises, noires, bleus, blanches ….

Un art qu’il lui est propre, une beauté personnelle.

La femme d’argile n’échappe pas à ces sensations.

Le dessin attire ou révulse.

Le récit :

Un homme amnésique sort des bois où il a longtemps vécu.

Ses réflexes le ramènent en ville, dans un atelier peuplé de sculptures.

 

 

Au loin, chez les voisins, un vieil homme le regarde, une femme marque sur son journal intime : « il est revenu ».

L’homme est chez lui.

 

Entre monologues, secrets, fantômes, nuit, un étrange polar se met en place.

 

Qui est-il et qui sont les autres ?

 

A lire, au Bachut, du même auteur :

L’attelage : Éditeur : L’Association, 2007

L'attelage

Le méchant petit poucet : Éditeur : La Pastèque, 2012

Le méchant petit Poucet, bd chez La pastèque de Demangeot, Vanoli

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *