logo-article

Kanaky

Joseph Andras

Après un premier roman engagé sur le militant FLN Fernand Iveton, seul européen guillotiné pendant la guerre d’Algérie, Joseph Andras continue dans cette voie en enquêtant sur la figure controversée et surtout méconnue d’Alphonse Dianou, leader Kanak de la dramatique prise d’otage d’Ouvéa en 1988.

Sur plusieurs mois, l’auteur a mené en Nouvelle-Calédonie une enquête en rencontrant les proches de Dianou afin de comprendre cet homme paradoxal. Présenté par l’Etat français comme un terroriste sanguinaire il était pourtant un adepte de la non-violence portée par Gandhi et avait entamé des études pour devenir prêtre. Avec intelligence, tact et bienveillance à l’égard des personnes interviewées l’auteur tente de comprendre le point de rupture de cet homme, ce qui l’a fait basculer. Ce récit est d’une ampleur qui va bien au-delà de la simple biographie. Il est à la fois Anthropologique, historique et politique et nous éclaire grandement sur les enjeux contemporains de la Nouvelle-Calédonie, longtemps victime, à l’image d’Alphonse Dianou, du cynisme de la politique d’Etat…

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *