logo-article

J’ai toujours aimé la nuit

Patrick Chamoiseau

Un face à face vertigineux où l’ordre et le code pénal rencontrent l’archange vengeur et ravageur.

Le commandant de police Eloi Ephraïm Evariste Pilon « avait tout lu sur les psychopathes, les malades et les monstres inhumains, mais aucun des exemples étudiés ne prenaient la consistance troublante de celui qu’il avait découvert cette nuit-là. Et surtout, il n’avait jamais imaginé que quelque chose de lui-même pouvait exister en monstrueux, avec une telle concordance et une telle précision. (…) Cet homme était un monstre, ce monstre était son frère ! ».

Dans cette nuit sans fin, Hypérion Victimaire, son double d’ombre et de terreur, est passé aux confidences. Et nous lecteurs, avec Eloi, affrontons les profondeurs de l’âme humaine et ses funestes contradictions.

Imperceptiblement nos certitudes vacillent.

Patrick Chamoiseau, lauréat du prix Goncourt en 1992 pour son roman Texaco (tout juste réédité en poche chez Gallimard), brosse ici avec brio un portrait de la perdition humaine (universelle ?) mais aussi celui d’une jeunesse martiniquaise abandonnée.

Un roman noir engagé, poétique et étonnamment libérateur.

A lire absolument.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *