logo-article

It’s immaterial

Black Marble

Deuxième album du projet de Chris Stewart qui navigue seul à présent dans les eaux froides et synthétiques de ses claviers analogiques.

Sorti en 2012, son premier disque était déjà un petit chef d’œuvre qui, tout en arrivant à invoquer les plus grands de la synth pop dans nos oreilles, réussissait à produire des tubes imparables.

Celui-ci renouvelle l’expérience : c’est froid, c’est fin, ça s’écoute sans fin… Et ça ne donne pas l’impression d’avoir été déjà entendu 100 fois -malheureuse impression que l’on rencontre trop souvent dans cette nouvelle vague de la new wave.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *