logo-article

Ismaël & Isaac

essai sur la fraternité heureuse

Gérard Haddad

Dans un précédent livre, Le complexe de Caïn, le psychanalyste Gérard Haddad, qui revendique sa double origine culturelle, juive et tunisienne, nous avait déjà proposé une étude de la rivalité fraternelle.

Il se penche aujourd’hui sur les figures bibliques d’Ismaël et Isaac, dont les relations passent, pour certains, pour les archétypes du conflit israélo-palestinien. Or, rien dans les textes ne révèle une quelconque animosité entre les deux fils d’Abraham, celui qu’il eut de sa servante Agar, l’Egyptienne, et celui de Sara, sa vieille épouse. La rivalité était bien plutôt du côté des mères. L’auteur montre que leurs descendants ont vécu en assez bon voisinage tout au long de l’histoire et propose d’appeler « gréco-abrahamique » notre civilisation, plutôt que judéo-chrétienne, par respect de cette double-inclusion de la culture musulmane dans les univers juif et chrétien, et réciproquement.

« Et si on racontait une autre histoire ? » entre Juifs et Musulmans.

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *