logo-article

Faits bleus

Pauline Drand

Une chanson folk aux teintes bleu-nuit, qui aurait respiré Nick Drake, Cat Power, Françoise Hardy et pourquoi pas Radiohead, et un premier album parfait.

Pauline Drand s’embarque pour un travelling doux et inspiré traversé de brume et d’arpèges, d’échos et de bruyère, mélancolique et caressant.
Pourtant pas de langueur monotone, mais un folk incarné et caméléon qui se fait ici jazzy, là blues et plus loin lo-country ou psyché. Mais toujours des chansons aussi dépouillées que travaillées, au cordeau acoustique et soyeux.
12 titres souvent courts mais qui prennent le temps tant ils savent poser en peu de notes et d’arrangements des ambiances, des paysages pleins et convaincants, émouvants et simples, d’une subtile variété.

Pour les abonné.es à la BmL, l’album en écoute intégrale sur diMusic

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *