logo-article

Et Lamarck créa Darwin

ou la revanche de la girafe

Fabien Gruhier

.

50 ans avant Charles Darwin, Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829) invente une théorie de l’évolution. Naturaliste français concepteur, entre autres, de la météorologie moderne, Lamarck est surtout le découvreur de ce qui constitue aujourd’hui la véritable révolution de la biologie, l’épigénétique qui découle de ce que Lamarck appelait transformisme. En clair : le comportement et le milieu font évoluer nos gènes. L’exemple Lamarckien bien connu est celui de la girafe qui a un long cou parce qu’elle se nourrit aux feuilles des plus hautes branches des arbres.
Longtemps moqué pour cette approche de l’évolution par les adeptes du Darwinisme, Lamarck obtient une petite revanche posthume avec la popularité croissante de l’épigénétique qui pourrait permettre un boom du génie génétique, notamment grâce à l’aspect réversible des manipulations opérées non sur les gènes mais sur les allèles (versions variables d’un même gène).

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *