logo-article

Dialoghi amorosi

Giovanni F. Sances

Cet enregistrement du méconnu Giovanni Sances (1600-1679), quasi contemporain de Monteverdi, offre aux amoureux du premier baroque italien un bel éventail des styles et humeurs de la musique vocale profane d’alors, entre canzone et cantate, madrigal et opéra.

Raffinement et expressivité, contrastes et sens du théâtre illuminent chacune de ces cantadas, pour une -le plus souvent deux- voix accompagnées.
L’amour y vibre dans un cortège de passions et de paroxysmes galants qui n’excluent pas la légèreté et le pas de danse. L’accompagnement instrumental réduit, qui fait la part belles aux cordes pincées (harpe, théorbe, guitare) contribue à cette sensation de rythme, à cette fraîcheur dans le drame.

Faute de connaître son Ermione, perdu, on se délectera de L’Infortunio d’Angelica, opéra miniature émouvant et savoureux mettant aux prises un sauveur trop empressé et une belle effarouchée.
Le tragique de ces pièces aime trop la beauté pour s’abîmer dans le dolorisme ou la préciosité, et si Amour ne triomphe pas , c’est toujours la grâce ondoyante des voix, le charme frémissant de la musique qui dominent ces ravissants dialoghi amorosi.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *