logo-article

Dandys et excentriques

Les vertiges de la singularité

Denis Grozdanovitch

Quelle est la différence entre un excentrique et un dandy ? Si cette question vous taraude depuis longtemps, ne ratez surtout pas le dernier livre de Denis Grozdanovitch. Vous y trouverez pas seulement la réponse, mais aussi un grand moment de lecture, un vrai plongeon dans les eaux rafraîchissantes de singularité.

Vous allez y tomber sur des souvenirs, des lectures, des portraits des écrivains connus tels que Paul Léautaud,  Blaise Cendrars, Pessoa, Byron, Wilde ou Cossery, prince des dandys. On y trouve aussi des femmes qui, avec leur soif de liberté sortent du rang – Colette, Karen Blixen, Lou Salomé et aussi Virginia Woolf ou Annemarie Schwarzenbach…

Mais, pour notre plus grand bonheur, l’auteur ne s’arrête pas là. Avec un vrai savoir-faire qu’on lui connaît, il s’approche des illustres inconnus. On fait donc connaissance de Benoît, jardinier-philosophe et cantonnier à mi-temps qui, en pleine forêt, a créé un jardin extraordinaire. Vient après Elise, une figure emblématique, une vieille femme indigne entourée d’Alphonsine, sa dame de compagnie, d’Ernest et Gustave, deux labradors peu farouches, de quatre chats, d’un gros mouton, d’une multitude de volaille. Sans oublier un mainate apprivoisée qui vous accueille avec un tonitruant « Allez donc vous faire foutre ! » Et puis Erwan, rencontré dans un chantier de bûcheronnage, breton jusqu’au bout des ongles…

Ce livre est un hommage bienveillant aux « héros réfractaires », à tous ceux qui fuient l’uniformité, la compétition et la conformité

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *