logo-article

CORPUS

DAISUKE YOKOTA (1983-...)

Un livre de photographies synesthésiques et charnelles

Il y a du son dans ce livre de Daisuke Yokota, jeune photographe déjà largement exposé, récompensé. Ici, comme des samples, boucles et réverbérations, dans le ressac des corps nus, entremêlés, fragmentés, spectrales mais sculpturales.

Brillant, comme dans tous les livres de l’artiste, le séquencage des images à fond perdu articule le silence des pages noires aux grains des peaux. Sous la paume, le papier est lourd et soyeux : CORPUS renoue avec une certaine expérience tactile et immersive de la « lecture ». Daisuke Yokota dit interroger la « photography as a body ».

Alors, il retravaille, redessine plastiquement ses images avec de la limaille de fer ou de l’acide acétique en post-production. Comme un cuir tannée, le bruit augmente. Une façon d’étirer le temps, celui de la prise de vue et d’intégrer d’autres strates émotionnelles, dit-il. Des livres à suivre…

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *