logo-article

Braguino

Clément Cogitore

Deux familles recluses au fin fond de la Sibérie orientale, et la tension qui monte …

Le film se place du côté des Braguine, « vieux croyants » qui vivent en autarcie dans et avec la taïga, dans une sorte d’utopie communautaire qui leur semble menacer par leurs voisins les Kiline. Ils ne leur parlent plus, mais les côtoient et les épient. Le patriarche voudrait préserver un mode de vie que les images nous donnent à voir : chasse et plumage des canards, chasse à l’ours, jeux des enfants déposés sur une petite île. C’est aussi une forme d’angoisse qui sourd de la bande son, des scènes de nuit, de la nature elle-même, pourvoyeuse et menaçante à la fois. L’arrivée de braconniers en hélicoptère semble sceller la fin de l’utopie. Un très beau film, conte cruel et onirique. Pour rester dans son ambiance, on peut lire un entretien avec le réalisateur, le livre tiré de son exposition, et pour en savoir plus sur les « vieux croyants » en Russie : Ermites dans la taïga de Vassili Peskov.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *