Mondes

Articles

Le faisceau et le goupillon ou comment est né l’Etat du Vatican

Le plus petit Etat du monde, le Vatican, a soufflé cette année ses 90 bougies. Ce sont les pactes du Latran, signés à Rome après trois ans de négociations, le 11 février 1929, entre Mussolini et le cardinal Gasparri, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, qui mettent fin à la « question romaine » et créent une nouvelle entité politique : l’Etat de la Cité du Vatican. Il s’agit d’un compromis : le pape Pie XI renonce à ses prétentions sur les anciens Etats pontificaux, reconnaît la maison de Savoie comme famille régnante d’Italie et Rome comme sa capitale. En contrepartie, l’Italie admet la souveraineté du Saint-Siège sur la Cité du Vatican. Les pactes comportent trois conventions distinctes : un traité qui règle la question romaine, une convention financière qui dédommage le Saint-Siège pour les territoires confisqués et un concordat qui statue sur la position de l’Eglise en Italie - le catholicisme devient la religion officielle de l’Etat italien. L’Influx vous propose de faire la lumière sur le contexte politique et les perspectives historiques qui ont vu naître l’Etat du Vatican pour comprendre la portée des accords du Latran sur la société et sur la politique italiennes.

Continuer la lecture - temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min

Le chiffre du mois

852

C’est le budget moyen en euros que dépenseront les français pour leurs vacances cet été.

Lu, vu, entendu

Articles supplémentaires