Le pilier de l’électro française Arnaud Rebotini et la soprano Céline Scheen, revisitent la musique de la renaissance

- par département musique

Rassembler sur scène des producteurs électro et des instrumentistes qui ne se connaissent pas, l’idée semble un peu folle mais  c’est celle proposée par sourdoreilles avec sa série variation.

Après les 2 premiers épisodes reprenant  Miles Davis par le trompettiste Erik Truffaz et Kenny Larkin et  Philip Glass par la harpiste Lavinia Meijer et Maud Geffray, c’est au tour d’Arnaud Rebotini de revisiter avec ses synthés et la voix de la soprano Céline Scheen  une partie de l’œuvre du luthiste et compositeur John Dowland. Le résultat,  intemporel, s’appuie sur la puissance de la voix de la Belge et la riche palette de sonorités du français  et prend des allures d’opéra électronique.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *