Les usagers du CD

- par Département Musique

logo-article
Prototype Sony Goronta, en 1981

Théo Chapuis nous rappelle que le Compact Disc n’est pas encore DCD : »

La musique dématérialisée a représenté l’an dernier 57 % des revenus de l’industrie de la musique en France, 1ere année où le support CD se voit doubler par le virtuel mais il ne disparaitra pas, tout comme le papier face aux liseuses, les courants indépendants et souterrains de la musique, n’ont pas subi, par exemple, la crise du disque comme le circuit des majors l’a vécu.

En 2018, le marché physique français totalise  24 millions d’unités pour le disque et 3 millions d’unités pour le vinyle, ce qui reste majoritaire pour le SNEP, qui decrypte : »cette année, le physique a représenté 52 % des ventes de Maître Gims, 44 % de celles d’Angèle ou encore 28 % de celles d’Orelsan »

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *