1 an de prison ferme pour un DJ

- par Département Musique

Quelques mois après son passage à Lyon, le DJ londonien Dax J vient d’être condamné (par contumace) à un an de prison ferme par la justice tunisienne pour avoir eu l’indélicatesse de mixer un chant d’appel à la prière, considéré comme sacré par les musulmans, lors d’un set dans un club de Hammamet. Le gérant du club a lui été relaxé mais subit les appels haineux sur les réseaux sociaux.

Lire l’article consacré à l’affaire par Libération

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *