Les nouvelles tendances food : guide de conversation

- Modifié le 16/05/2017 par Département Sciences et Techniques

Vous confondez vegan, veggie et végétarien ? Vous ne comprenez pas le nouveau menu de votre restaurant ? Le rayon cuisine de votre libraire vous laisse perplexe ? Ne paniquez pas, voici un petit guide de conversation new-culinaire pour ne plus avoir l'air perdu.

« Ah non, désolé, je ne prends pas de rôti, Belle-Maman, je suis végétarienne » :

Les végétariens occidentaux ne consomment pas de chair animale mais peuvent consommer des aliments d’origine animale comme le miel, les œufs, le lait ainsi que leurs produits dérivés.

« Je vous ai préparé un gâteau sans œuf, sans lait et sans beurre. C’est végétalien, mais vous allez voir, c’est très bon » :

Les végétaliens vont plus loin, et bannissent tout produit animal de leur régime alimentaire. Pas de miel, de produits laitiers, de gélatine…

« Ces chaussures sont en cuir ! Ce n’est pas très vegan… » :

Les vegans sont des végétaliens qui ne souhaitent plus consommer de produits issus des animaux, de leur exploitation ou testés sur eux. Plus de laine, de soie, de cire d’abeille, de produits pharmaceutiques ou cosmétiques testés sur les animaux ou contenant des substances animales.

« Notre menu est veggie-friendly ou green-addict » :

Les termes veggie et green sont utilisés en marketing pour englober les régimes végétariens, végétaliens et vegans.

« Tu manges du poisson ? »

« Oui, quand c’est du poisson pêché respectueusement. Je suis flexitarien » :

Attention, le flexitarisme est une notion délicate. Cela peut être un végétarien qui mange occasionnellement de la viande par politesse. Cela peut aussi être un pesco –végétarien, un végétarien qui s’autorise les produits de la mer. Ou un omnivore raisonnable, qui mange végétarien quelques jours dans la semaine.

« Je mangerais les côtelettes, mais pas la salade de pâtes. J’essaie d’avoir une alimentation paléo » :

Le régime paléo s’inspirerait de l’alimentation des populations de chasseurs-cueilleurs vivant au Paléolithique, qui exclut toutes les nouveautés introduites par les révolutions agricoles du Mésolithique  et du Néolithique. Pas d’aliments transformés, de céréales, de produits laitiers. Beaucoup d’autres aliments sont exclus.

« Vous souhaitez prendre notre steak végétarien ? » :

Des végétaliens aiment reproduire la forme, le gout et la texture de la viande. Il existe donc une boucherie-charcuterie vegan proposant des recettes de merguez aux lentilles corail, chorizo aux haricots blancs, terrines au tofu, tartare à base de céréales, légumineuses ou d’oléagineux.

« Je te fais un smoothie ? »

« Oui, mais seulement si tu as du lait d’épeautre » :

La crèmerie vegan propose toutes sortes de laits végétaux ainsi que des fromages, à faire à la maison grâce aux techniques de lacto-fermentation, d’affinage et de caillage. Les plus courants sont à base d’amande, de soja mais aussi d’avoine, de noix ou de riz.

« Pas de pâte pour moi, je suis intolérante au gluten. »

« T’inquiètes, ce sont des pâtes au psyllium » :

Le psyllium est une graine qui peut servir d’épaississant et facilite le transit intestinal. Il remplace le gluten dans certaines préparations de gâteaux, de pâtes et de pains.

« Je crois que je vais nous faire des sablés à la farine de kurakkan » :

Pour manger sans gluten, il y d’autres choix que le quinoa. Le kurakkan ou éleusine est une plante herbacée dont les graines sont comestibles. Son goût de noisette apporte une saveur sucrée. Il fait partie de la grande famille du millet, qui avec le teff et le guar, colonise les rayons des magasins bio.

« Le guar, c’est pour faire de la gelée ? »

« Non, ça c’est l’aguar-aguar. » :

Ne confondez pas ! La gomme de guar est extraite de la semence de cyamopse à quatre ailes, légumineuse. L’aguar-aguar est un produit gélifiant extrait de la paroi cellulaire de certaines espèces d’algues rouges. On le trouve en poudre. Ces deux ingrédients sont depuis longtemps utilisés par l’industrie.

« Pour le brunch, nous vous proposons un smoothie bowl » :

Un smoothie bowl est une boisson mixée à base de fruits, de légumes frais ou surgelés et de lait végétal auquel on ajoute une garniture de fruits, de céréales et de fruits secs, le tout présenté dans un bol (oui, en français, c’est un bol, mais c’est moins tendance).

« Mais comment tu fais pour avoir autant la pêche ? »

« C’est simple, chaque matin, je me fais un power bowl » :

15 % des protéines maigres, 25 % de céréales, 35 % de légumes, 10 % de sauces et 30 % d’extras (noix, noisettes, amandes, graines germées…), le tout présenté harmonieusement dans un bol (vous commencez à comprendre le concept…)

« On pourrait manger un poke bowl »

« Attends, le truc avec les monstres, là ? » :

Les poke bowls : prononcez pokaï comme à Hawaï sont des recettes de bols déjeuners qui associent du poisson cru mariné, des fruits et du riz.

« Je ne savais pas quoi faire à manger ce soir, j’ai préparé des pasta magiques » :

Parfois appelé one pot pasta, cette cuisson des pâtes se fait dans la même casserole et en même temps que l’assaisonnement.

« J’ai passé  trois heures dans la cuisine pour vous concocter un bon plat de veggie pasta »

Principalement végétariennes, ces recettes substituent des spaghettis de légumes et de fruits aux pâtes traditionnelles, accompagnés par exemple de sauce tomate, de pesto, de beurre de sauge ou de yaourt grec.

« Il fait tellement chaud,  j’ai préparé des eaux de fruits dans mes nouvelles Mason Jar » :

Appelées aussi aqua fresca, ce sont des recettes d’eaux parfumées avec des fruits mixés, des herbes aromatiques, des graines, des fleurs ou des épices : fraise vanille, mangue citron vert coco, etc. Ne pas confondre avec les eaux detox où vous laissiez infuser des morceaux de fruits dans de l’eau pétillante. Ces eaux sont servies dans des Mason Jar, des bocaux fermés d’un couvercle à vis en métal.

« Pour l’apéro, elle nous a servi des morceaux de fruits, c’est naze ! »

« Mais non, ce sont des jello shots » :

Les jello shots  sont des cocktails à manger. Des recettes de cocktails alcoolisés gélifiés à présenter dans des coques de fruit frais : shot citron mojito, shot orange spritz, shot ananas colada. A consommer avec modération, bien sûr, le sucré du fruit dissimulant malicieusement le goût de l’alcool.

« T’es vegan ? Tant pis, tu ne boiras pas de mon freakshake » :

Le freakshake est un smoothie très riche aux fruits mais aussi à la crème glacée, au chocolat, au beurre de cacahuètes… surmonté de chantilly et de gâteaux voire pop-corn ou bonbon, le tout toujours très dégoulinant.

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *