La Foire de Lyon, moteur de l’économie en région

- Modifié le 23/03/2017 par La Documentation régionale

Plus grand événement commercial en Rhône-Alpes, la Foire Internationale de Lyon qui s'ouvre traditionnellement au mois de mars est ancrée depuis 101 ans dans la vie économique en région. Symbole local et rendez-vous incontournable pour tous les Lyonnais, cette manifestation reste unique de par son envergure, sa qualité et la diversité des produits proposés.

Visuel de la Foire de Lyon 2017
Visuel de la Foire de Lyon 2017

L’édition 2017

Du 17 au 27 mars la Foire de Lyon propose de lancer sa 101ème édition sous les auspices cubains. Durant 11 jours, les visiteurs peuvent découvrir une exposition dédiée à cette île des Caraïbes récemment ouverte au tourisme, en mettant en valeur son patrimoine historique, culturel et touristique. Les reconstitutions d’une manufacture de cigares, la maison d’Hemingway, de rues de La Havane aux façades colorées, ainsi que les rythmes de musiques et danses latines vous imprègnent de l’ambiance de cette île mythique.

Autre point fort de cette édition 2017, le concept InnovaLyon. Des projets en phase de pré-commercialisation d’une quarantaine de start-up d’Auvergne-Rhône-Alpes sont présentés durant le 1er week-end. Ainsi le public suit les balbutiements d’une innovation en découvrant les phases de créativité, de prototypage et de test d’une innovation et peut à l’aide de billets fictifs distribués, choisir le projet qui lui semble le plus intéressant et viable. Le gagnant sera consacré « Innovation Foire de Lyon 2017 » et sa start-up, lauréate de ce crowdfunding particulier, se verra offrir un stand l’an prochain.

Toujours à la pointe des nouvelles technologies, la Foire de Lyon accueille le pavillon  » inventer la maison de demain » de Leroy Merlin présentant au public les produits et matériaux innovants de demain dans l’habitat.

Outre ces nouveautés, la Foire de Lyon présente les espaces qui ont fait sa renommée. S’équiper avec plus de 700 exposants liés à l’habitat et à l’extérieur, se faire plaisir présentant entre autres la deuxième édition de « Made in France », et s’évader en découvrant et en se restaurant grâce à un festival de saveurs.

D’autres éléments présents depuis de nombreuses années contribuent encore aujourd’hui au succès de la Foire de Lyon. C’est le cas du camelot. Ainsi ce marchand forain interpellant les badauds grâce à des arguments et des techniques bien rodés, devenant démonstrateur d’un produit et incitant alors les visiteurs à acheter cet article superflu subitement indispensable. Précision importante : la majorité de ces objets miraculeux ne sont commercialisés qu’en de telles occasions, il ne faut donc pas les rater. Ces camelots participent à la réussite d’une telle manifestation attirant bon nombre de visiteurs par leurs talents d’orateurs et leur bonheur communicatif.  En 2015, ils représentaient environ 17% des exposants.

Foire de Lyon, édition 2017 : le site officiel de la Foire proposant le programme complet des manifestations.

  Un rendez-vous économique incontournable

Au-delà de l’aspect convivial et festif, cette manifestation est un formidable moteur économique pour la région et pour les entreprises qui n’hésitent pas à consentir d’importants investissements pour y être visibles afin de stimuler leur chiffre d’affaire. Le prix de location d’un stand varie de 74 à 288 euros le m2 selon le niveau de services et la localisation. Il peut atteindre 200 euros environ pour les stands liés à l’activité de restauration.

Foire de Lyon, 20-30 mars 2015

Véronique Szkudlarek, directrice de la Foire depuis 2008, précise que le chiffre d’affaires des exposants s’élève en 2015 à plus de 80 millions d’euros sur les 10 jours et que 40 % des exposants sont des itinérants spécialistes des foires. Les autres sont principalement des entreprises en quête d’image et de chiffre d’affaires.

Ainsi pour les exposants du secteur de l’ameublement (90 sur 11700 m2 pour l’édition 2017 ) les recettes réalisées à la Foire représentent chaque année environ 15% de leur chiffre d’affaires annuel, allant même pour certains exposants jusqu’à plus de quatre mois de leur rendement d’affaires annuel.

La Foire de Lyon génère près de 30 millions d’euros de retombées économiques dans la région et crée 11 000 emplois directs et indirects. Toutes activités confondues, la moitié des 1000 exposants est localisée hors du département et 15% des exposants viennent de même de l’étranger justifiant le titre de foire internationale. Sur les 440 entreprises rhônalpines ayant participé à l’édition 2015, 318 sont rhodaniennes.

Quant-aux visiteurs, 212 000 en 2016 sur un bassin de population avoisinant les 2,5 millions d’habitants, ils sont principalement locaux et ils sont plus de 50 % à revenir tous les ans. Cependant plus des ¾ d’entre eux effectuent ou passent commande à la Foire et 78 % souhaitent y trouver du « Made in France ».

  Quelques dates importantes dans l’histoire de la Foire-

1916 : au plus fort du premier conflit mondial, la Ville de Lyon fait renaître sa Foire, disparue depuis la fin du Moyen Age. Le motif déterminant de cette initiative lyonnaise est de concurrencer celle de Leipzig, véritable vitrine de l’industrie d’Outre Rhin. Georges Louis Arlaud, photographe d’origine genevoise, Antoine Rivoire, président du syndicat d’initiative, et Guichard, président de la ligue de Défense des Intérêts Economiques, sont à l’origine de cette renaissance. Achille Lignon en est nommé président (il le reste jusqu’à son décès en décembre 1936). D’abord nommée « Foire d’échantillons », son objet principal est de « promouvoir le développement du commerce et de l’industrie française ». Pour cela les exposants présentent des échantillons et prennent les commandes des visiteurs. Dès les premières années vont être exposées toutes sortes d’outils pratiques, originaux, …. Cette foire est pleinement soutenue par le jeune Maire de Lyon, Edouard Herriot, qui lui apporte son appui pendant plus de 40 ans.

1916-1920 : la Foire ne possède pas encore de bâtiments propres. Elle se tient donc, du 1er au 15 mars, dans les locaux municipaux, mais aussi dans des constructions en bois édifiées sur les places (Bellecour, Morand, Carnot, etc.), cours et quais de Lyon. Elle comprend alors entre 700 et 2310 stands.

JPEG - 68.4 ko
Foire d’échantillons : visiteurs devant les stands du quai Saint-Clair, 
à proximité de la place Tolozan (1916-1918)
BM Lyon, Fonds Sylvestre, S 2797

 

3 mars 1918 : Edouard Herriot ouvre officiellement le chantier du Palais de la Foire, sur des terrains situés en bordure du Parc de la Tête-d’Or. La construction en est confiée à Charles Meysson, architecte de la ville, et ne s’achève qu’en 1935.-

 

JPEG - 74.5 ko
Construction du Palais de la Foire de Lyon, quai Achille-Lignon
(Charles Meysson architecte ; 1918-1935)
BM Lyon, Fonds Sylvestre, S 2478

1921-1933 : plusieurs Présidents de la République en fonction visitent la Foire : Alexandre Millerand (13 mars 1921), Gaston Doumergue (7 mars 1926), Albert Lebrun (23 mars 1933). Dans l’Après-Guerre, elle verra également défiler ministres, présidents du Conseil ou ambassadeurs.

1934-1955 : à côté du Grand Palais, plusieurs halls d’exposition sont élevés : le Hall de l’alimentation (1934), le Hall de la Mécanique (1ère partie, 1937), le Hall 25 (1948), le Hall de la mécanique (2e partie, 1951), le Hall 27 (1953), le Hall 26 (1954), l’annexe du Hall de la mécanique (1955).

JPEG - 61.9 ko
Foire Internationale de Lyon, Palais de la Foire :
exposition de camions Stella, ca. 1930
BM Lyon, Fonds Sylvestre, S 1883

1941-1942 : en raison du second conflit mondial, ces deux foires ne peuvent se tenir qu’en septembre.

1943-1945 : les bâtiments de la Foire étant réquisitionnés dès novembre 1942 par les armées d’occupation, la Foire interrompt toute activité jusqu’à la fin des hostilités.

1959-1961 : après le décès d’Edouard Herriot, Louis Pradel, élu Maire en mai 1957, poursuit la promotion de la Foire et lance la construction du Palais des Congrès comprenant 6 salles de réunions dont un auditorium de 1200 places, 2 salles de restaurant et un foyer. Durant les Trente Glorieuses, les innovations et la modernité sont mises à l’honneur et permettent à la Foire de Lyon de devenir une véritable vitrine du savoir-faire français.

Mars 1968 : inauguration de la 50e édition par le Général de Gaulle.

Mars 1985 : déménagement de la Foire sur le site d’Eurexpo, à Chassieu. De l’ancien Palais, voué à la démolition, on ne conservera que la façade de l’édifice accueillant aujourd’hui le Musée d’Art Contemporain de Lyon.

JPEG - 70.1 ko
Façade du Musée d’Art Contemporain
www.moca-lyon.org

  Pour aller plus loin avec les collections de la Bibliothèque de Lyon -

Au fil des ans, la Foire de Lyon a généré une abondante documentation : livres, affiches, tracts, carte d’acheteur, papiers à entête, timbres-fiscaux, badges, pin’s, porte-clés, cartes postales ou photographies. Certains de ces documents sont aujourd’hui conservés dans les collections de la Bibliothèque municipale de Lyon.

JPEG - 53.2 ko
Affiche de la Foire de Lyon,
Lyon, Cohendet frères, 1925
BM Lyon, AffP0284
  • Catalogues et prospectus.
    On y retrouvera des dossiers de pièces imprimées ou tapuscites sur le sujet, des publicités, des listes d’exposants, des lettres, des cartes d’acheteur. Certains documents ont probablement été offerts à la Bibliothèque de la Ville par Edouard Herriot.
  • Numelyo, affiches anciennes.
    Base créée par la Bibliothèque à partir de ses fonds et contenant une quinzaine d’affiches, quelquefois de très grand format.
  • Numelyo, photographies anciennes.
    Une grande partie des photographies anciennes, plaques de verre constituant le Fonds Sylvestre (vues de Lyon et de la Région entre 1850 et 1950) sont aujourd’hui consultables sur Nymelyo. Une soixante de photographies concerne la Foire (construction des palais, visiteurs et stands commerciaux). D’autres photographies plus récentes (Fonds Lyon Figaro, photographies de contributeurs au projet Photographes en Rhône-Alpes) sont également disponibles.

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *