À redécouvrir

Hüsker Dü « Zen Arcade » (1984)

- par Département Musique

Te souviens-tu, de 1984 ? L'année, pas le livre... En 1984, un groupe de punk hardcore, comme l'histoire du rock l'a classé depuis, nommé Hüsker Dü ( "te souviens-tu ?" en norvégien) a sorti un album complétement insensé mais qui a marqué son époque et au nom juste parfait : Zen Arcade.

Zen Arcade
Zen Arcade

Ecouter pour la première fois, Zen Arcade c’est faire face à un disque « référence » pour des groupes aussi cultes que Nirvana, Les Pixies, Fugazi,…

Comment donc aborder le « monument » lorsqu’ à la première écoute distraite se découvre à nos oreilles  un brûlot rageur, au son « cheap » et à la construction apparemment chaotique (23 titres, 1h10) ?

Peut-être en écoutant son morceau inaugural ?

 

Disque à priori impressionnant, expulsé en quelques 80 heures d’enregistrements seulement, Zen Arcade est le fruit d’une alchimie hasardeuse entre deux auteurs-compositeurs Bob Mould et Grant Hart, jeunes adultes plein de désarroi et donc de colère face au monde qui les entoure.

 

Une histoire somme toute banale mais une rencontre qui permet l’accouchement de ce genre d’hymne post-adolescent déballé dans un unique souffle haletant :

 

Après un 1er album, Land speed record en 1981 (26 minutes de furie impossible à contenir) enregistré sur leur propre label, puis Everything Falls Apart (and more) en 1983, le groupe est signé sur le label emblématique du rock alternatif américain SST pour livrer Zen Arcade.

Cet album concept sur le passage à l’âge adulte marie de façon inédite, densité hardcore, songwritting fok-pop, soli heavy, piano acoustique…Autant de sonorités et de références pour Mould et Hart piochées pêle-mêle dans les albums des Bad Brains mais aussi des Byrds, des Beatles ou d‘Aerosmith.

Un éclectisme qui se découvre morceau après morceau, en cherchant derrière le mur d’ « insanités » guitaristiques (le jeu de Mould est absolument prodigieux de rusticité et d’efficacité), la mélancolie et la créativité débordantes des deux musiciens. Quelques exemples avec les bandes inversées sur l’interlude  Dreams reoccuring, les fantaisies néo-psychédéliques sur Standing by the sea, les accords de piano plaqués sur la guitare de Mould sur What’s going on...

 

Zen Arcade est un album « one shot », un coup de maître difficilement répétable tant chaque titre recèle en lui autant une part de l’histoire du rock des Who ou de Kiss, du pré-punk « stoogien » ou « velvetien », que les graines d’un futur noise, grunge, post-hardcore et ô combien pop.

Voir sur le catalogue

Pour en savoir plus sur le groupe et son histoire :

  • Une base de données archi-complète sur le groupe : Hüsker Dü database
  • Une interview de Bob Mould qui nous balade dans Minneapolis, la ville d’Hüsker Dü et de beaucoup d’autres groupes fameux…
  • Un article sur la carrière de Bob Mould d’Hüsker Dü en passant par Sugar et ses albums solos

 

 

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *